Republier
Soudan Défense

Soudan: des interrogations après un changement à la tête des renseignements

Vue aérienne de Khartoum, Soudan.
© Getty Images/ Robert Caputo

Au Soudan, Mohammed Atta, qui dirigeait les services de renseignements, organe pivot du régime de Omar el-Béchir vient d'être remplacé, ce dimanche, par Salah Abdallah Mohammed Salih, plus connu sous le nom de Salah Gosh. Homme à poigne, proche du chef de l'Etat, il avait été directeur des renseignements de 2004 à 2009. Ce retour de Salah Gosh pourrait se faire dans la perspective de l'élection présidentielle de 2020, mais aussi parce que le Soudan cherche à sortir de la liste des pays finançant le terrorisme.

S’ils viennent chercher Salah Gosh, c’est qu’il y a très probablement un problème interne, c’est qu’il y a de la contestation, une certaine tension à l’intérieur du régime, en vue des élections de 2020, donc là on serait dans une période plutôt de recomposition.
Clément Deshayes, chercheur à Paris VIII et membre du think Tank Noria Research
12-02-2018 - Par Laura Martel

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.