Republier
Turquie

Conférence ministérielle Turquie-Afrique en vue d’un sommet de partenariat

Le président turc Tayyip Recep Erdogan et son épouse au moment de leur départ pour la Tanzanie, première étape d'une tournée en Afrique de l'Est, en janvier 2017. (Photo d'illustration)
© Murat Cetinmuhurdar/Presidential Palace/Handout via REUTERS

Une deuxième conférence ministérielle de suivi entre la Turquie et l’Afrique s’est déroulée, ce lundi 12 février, à Istanbul. Au terme de cette conférence, une déclaration finale et un rapport de mise en œuvre conjointe ont été adoptés. Cette conférence prépare le troisième sommet de partenariat entre la Turquie et l'Union africaine, attendu, en 2019, également en Turquie, pays bien décidé à renforcer son partenariat avec le continent africain.

Cette deuxième Conférence ministérielle Turquie-Afrique a été « fructueuse », a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, lors d'un point de presse, à l'issue de cette conférence.

Le chef de la diplomatie turque a affirmé que l'Afrique revêt une grande importance pour la Turquie qui se réjouit d'un partenariat « stratégique » avec le continent.

« La Turquie veut accroître ses investissements et ses relations avec l'Afrique et elle remarque la même position chez les frères africains », a indiqué le ministre.

Actuellement, le volume des échanges entre la Turquie et le continent dépasse les 20 milliards de dollars et Istanbul compte bien multiplier ces échanges par cinq, dans les cinq prochaines années.

D'ores et déjà, et comme pour confirmer cette volonté commune entre la Turquie et l'Afrique, et en attendant le prochain sommet, un forum économique de la Cédéao aura lieu les 22 et le 23 février, à Istanbul. L’objectif de ce forum est de renforcer les liens économiques et créer des opportunités pour le commerce et l'investissement.

Ceci étant et parallèlement à son offensive économique, Ankara étend également son influence par une offensive diplomatique, en augmentant le nombre de ses ambassades sur le continent.

Par ailleurs, elle accroit aussi sa présence militaire. Après sa base militaire en Somalie, dans la Corne d'Afrique, c'est au Soudan, en mer Rouge, que la Turquie compte installer sa nouvelle base.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.