Togo-droits de l'homme: les ONG lancent un appel aux autorités

Un rassemblement de Togolais pour réclamer l'alternance politique, à Lomé, au Togo, le 5 octobre 2017. (Photo d'illustration)
© MATTEO FRASCHINI KOFFI / AFP

Au moment où le dialogue politique entre l'opposition et le gouvernement se met en place, plusieurs organisations de défense des droits de l'homme lancent un appel aux autorités. Amnesty international, l'organisation Africans Rising, et  Front Line Defenders demandent au gouvernement de mettre fin au harcèlement judiciaire à l'encontre des défenseurs des droits de l'homme. Ces ONG dénoncent en particulier le maintien en détention de militants du Mouvement Nubueke, qui est membre du Front citoyen Togo Debout. Le dialogue politique qui se prépare nécessite plus que jamais de protéger la libre expression et le travail des défenseurs des droits humains, estiment les ONG.

Il ne faut pas oublier la question des droits humains dans le dialogue

François Patuel
17-02-2018 - Par Marie-Pierre Olphand

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.