Togo: ouverture d'un dialogue très attendu entre pouvoir et opposition

Vue de la ville de Lomé, au Togo, en octobre 2017.
© AFP/Yannick Folly

Les délégués du pouvoir et de la coalition de l'opposition se sont retrouvés ce lundi matin comme prévu à Lomé, au Togo, pour l'ouverture du dialogue politique, avec sept représentants pour chaque camp. Des discussions très attendues pour tenter de sortir de la crise qui dure depuis le mois d'août avec une mobilisation de l'opposition sans précédent. Des manifestations ont lieu régulièrement contre le régime de Faure Gnassingbé qui a succédé à son père, Gnassingbé Eyadéma, en 2005.

La cérémonie d’ouverture s’est achevée à la mi-journée et a été marquée par trois allocutions prononcées par le président des « sages » du parti au pouvoir, Charles Kondi Agba, Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition, et le président ghanéen, Nana Akufo Ado, facilitateur du dialogue.

Les protagonistes togolais ont tous émis le vœu que ce dialogue conduise à l’aboutissement définitif de la crise socio-politique en cours dans le pays depuis six mois. Le président ghanéen a précisé que sa mission n’est pas de dicter une solution aux Togolais, mais plutôt de les aider à trouver ensemble les solutions idoines pour un développement de leur pays.

Tikpi Atchadam, absent notable

Les travaux devront reprendre plus tard avec la première rencontre entre les deux délégations 7-7. Le gouvernement n’y est pas, rien que les politiques. Ce lundi après-midi, ils aborderont les points d’apaisement mis en premier point. Il s’agit de la libération des personnes encore en détention dans l’affaire des incendies : les jeunes de Nubueke et plusieurs jeunes arrêtés lors des manifestations.

Il y a un absent notable à ce dialogue, c’est Tikpi Atchadam (du Parti national panafricain, le PNP), un des fers de lance de la contestation. L’absence de Tikpi Atchadam ce lundi matin a été remarquée. Il est rentré dans le maquis au lendemain du 19 août. Il s’est plusieurs fois plaint pour sa sécurité. Mais il est tout de même représenté par son conseiller.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.