Republier
Tchad Médias

«Journée sans presse» au Tchad pour dénoncer les agressions de journalistes

A Ndjamena, comme dans le reste du Tchad, il n'y aura aucune parution dans les kiosques à journaux ce mercredi.
© Xaume Olleros/Bloomberg via Getty

Au Tchad, il  n’y aura aucune parution dans les kiosques ce mercredi 21 février. C'est une « Journée sans presse » décidée par l'Union des journalistes tchadiens en collaboration avec d'autres organes de presse tchadiens, pour protester contre les agressions que subissent les journalistes dans l'exercice de leur métier. Un ras-le-bol qu’exprime pour RFI Larmée Belrangar, président de l'Union des journalistes tchadiens.

Lors de la dernière manifestation organisée par les étudiants tchadiens, les locaux de la radio Oxygène ont été violés par les policiers qui pourchassaient les manifestants.

Larmée Belrangar
21-02-2018 - Par Fabrice Wuimo

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.