Madagascar: la police intercepte 380 kilos de bois de rose dans un taxi-brousse

Le trafic de bois de rose est un problème important à Madagascar (photo d'illustration).
© Wikimedia Commons

A Madagascar, 380 kilogrammes de bois de rose ont été découverts dans un taxi-brousse, a annoncé le ministère malgache de l'Ecologie, ce mardi 20 février. Le bois de rose, présent dans les forêts du nord-est du pays est source d'un juteux trafic sur la Grande Ile où la coupe, le transport et l'exportation en sont interdits depuis 2010. Ce bois précieux, lourd et dur, est très prisé pour la fabrication de meubles traditionnels de luxe qui se vendent des centaines de milliers d'euros à l'étranger.

Sept sacs en toile sur le toit d'un taxi-brousse ont éveillé les soupçons des gendarmes, qui ont intercepté le véhicule à la sortie d'Antsirabe, à 170 kilomètres au sud de la capitale. Le taxi-brousse se rendait à Ambositra, ville connue pour la fabrication de meubles et statuettes en bois.

En tout, 35 rondins qui ont ainsi été découverts. Du bois qui n'était pas marqué, précisent les autorités malgaches. Ce qui signifie qu'il provient de coupes récentes et non de stocks anciens saisis.

Transport inhabituel

« On n'avait encore jamais vu ça. D'habitude, les rondins de bois de rose sont transportés par bateau ou dans de gros camions de transporteur cachés sous des marchandises », explique le commandant Herilalatiana Andrianarisaona, en charge de la communication à la gendarmerie nationale.

Le chauffeur de taxi-brousse a été placé en garde à vue. Il indique ne pas savoir qui lui a confié ces rondins de bois de rose, ni à qui ils étaient destinés. Il sera déféré ce 21 février au parquet d'Antsirabe.

Pour les autorités, soit il s'agit d'un trafic destiné à l'artisanat local, soit les rondins allaient être transformés avant d'être exportés. Ce bois dur, au cœur rouge est l'un des plus chers du marché. Il est estimé à 16 euros le kilo.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.