Eleveurs déplacés en RDC: le ministre annonce des mesures

Les zébus seront parqués sur le parc agro-industriel de Bukanga-Longo (ici lors de son inaugration en 2014) où les acheteurs de Kinshasa viendront s'approvisionner.
© Junior D. Kannah / AFP

Le gouvernement de RDC a réagi suite aux inquiétudes exprimées par la société civile de la province du Kwango sur l'afflux des nouveaux éleveurs et leurs troupeaux de zébus venus de l'Est du pays. Les habitants du Kwango, représentés par leurs notables, avaient dénoncé le fait que ces troupeaux ravagent leurs champs. Ils craignent également de se voir déposséder de leurs terres à la longue. La délégation gouvernementale dépêchée dans le Kwango est revenue à Kinshasa. Deux mesures ont été prises.

Selon Joseph Kapika, ministre d'État chargé de l'Économie, il a été décidé que ces nouveaux éleveurs indemnisent les agriculteurs qui ont vu leurs champs dévastés par ce troupeau de plus de 2000 zébus. « Là où il y a eu des champs détruits, les éleveurs sont prêts à indemniser les propriétaires des champs : c’est un travail que va suivre le gouverneur de la province », assure le ministre interrogé par RFI.

A ceux qui s'interrogent sur la provenance de ces éleveurs, le ministre affirme qu'ils sont originaires d'Uvira, au Sud-Kivu, mais opèrent à Kalemie, dans la province du Tanganyika, dans l'Est du pays. « Ils sont partis de Kalemie aux mois de juillet-août à pied, vendant le bétail chemin faisant… »

Joseph Kapika annonce également que pour éviter le conflit entre éleveurs et agriculteurs locaux ces zébus  vont être regroupés dans le parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo, qui dit-il, peut accueillir jusqu'à 5000 vaches.

«Sur instruction du chef de l‘Etat, on va mettre le bétail dans le parc de Bukanga-Lonzo qui appartient à l’Etat. Et des acheteurs pourront venir de Kinshasa à Bukanga-Lonzo pour venir s’approvisionner en vaches

Malgré ces décisions, à Bukanga-Lonzo, l'inquiétude est toujours présente. Les représentants des propriétaires des terres disent ne pas être rassurés par ces mesures.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.