Des mineurs sud-africains en grève car une banque Gupta n'a pas pu les payer

22 février 2018. Manifestation d'employés et entrepreneurs de la Mine de charbon de Hendrina, dans la province de Mpumalanga, détenue par la famille Gupta. Une femme a écrit sur une feuille «Gupta, arrêtez de jouer avec nos vies».
© MARCO LONGARI / AFP

Après la démission de Jacob Zuma, c'est tout un système qui s'effondre. La fratrie indienne des Gupta, très proche de l'ancien président, est recherchée par la police sud-africaine. Leur départ précipité du monde des affaires sème le doute parmi les employés de leurs entreprises. Plus de 2 000 mineurs sont en grève depuis mercredi 21 février, car ils n'ont pas été payés.

Leurs salaires devaient être payés vendredi dernier, mais les 2 500 mineurs d'une mine de charbon appartenant aux Gupta n'ont rien reçu. L'argent n'a pas pu être délivré.

La dernière banque de la fratrie Gupta, la banque indienne de Baroda, a annoncé début février qu'elle quittait l'Afrique du Sud. La raison officielle est le manque d'opportunités économiques. Mais la banque avait également reçu une amende de plus d'un million d'euros pour avoir manqué à ses obligations.

Reste qu'elle n'a pas pu débloquer les salaires des mineurs. La mine a donc été placée en redressement judiciaire, les salariés continuent la grève. Ils ne seront pas les seuls. Même problème dans une autre mine de charbon des Gupta de la région du Mpumalanga. L'entreprise n'a pas pu tenir sa promesse de payer les salaires le week-end dernier.

Les mineurs ont une autre interrogation : les Gupta vont-ils vendre les mines ? Car les trois frères indiens tentent désespérément de fuir le pays et de sauver leurs intérêts.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.