Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa a dévoilé sa nouvelle équipe gouvernementale

Le ministre des Finances sud-africain, Nhlanhla Nene, ici lors d'un discours devant le Parlement en février 2015.
© REUTERS/Sumaya Hisham/Files

Le nouveau chef de l’Etat sud-africain rappelle aux commandes plusieurs ministres qui avaient été remerciés par Jacob Zuma ces deux dernières années. Pourtant, plusieurs proches de l'ancien chef de l'Etat sont toujours présents : notamment Nkosazana Dlamini-Zuma qui hérite du ministère de la Plannification, ou Malusi Gigaba, qui passe des Finances au ministère de l'Intérieur, malgré ses liens avec la fratrie indienne Gupta.

Lors de son discours sur l’État de la nation il y a dix jours, Cyril Ramaphosa promettait une nouvelle aube en Afrique du Sud. Avec la nomination de son nouveau gouvernement, il a finalement choisi d’assurer une certaine
« continuité », malgré quelques symboles forts.

La décision la plus significative est sans doute de rappeler Nhlanhla Nene à la tête du ministère des Finances. Un poste que celui-ci avait déjà occupé, avant de se faire brutalement limoger par Jacob Zuma en 2015.

Ce remaniement signe également le retour de Pravin Gordhan aux affaires, au poste de ministre des Entreprises publiques. Très critique vis-à-vis de la corruption, Pravin Gordhan avait été lui aussi limogé de son poste de ministre des Finances par Jacob Zuma, il y a un peu plus d’un an.

Des éléments de la vieille garde

Pourtant, malgré ces changements, la vieille garde reste bel et bien au pouvoir. Avec plusieurs fidèles de Jacob Zuma toujours en place.

Le nouveau vice-président sud-africain David Mabuza est un ancien soutien du clan Zuma, et un personnage controversé. Il est notamment soupçonné d’avoir manipulé certains scrutins locaux, et d’avoir orchestré des assassinats politiques dans sa région du Mpumalanga.

Enfin, malgré ses promesses, Cyril Ramaphosa n’a pas réduit pour l’instant la taille du gouvernement.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.