Zimbabwe: Nelson Chamisa, successeur de Tsvangirai, candidat à la présidentielle

Nelson Chamisa.
© AFP

Au Zimbabwe, Nelson Chamisa s'est porté candidat du principal parti d’opposition aux prochaines élections présidentielles. Investi par le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) ce 1er mars, il succède ainsi à l’opposant historique Morgan Tsvangirai, mort d’un cancer il y a deux semaines.

A cinq mois de la première élection présidentielle sans l'ex-président Robert Mugabe, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) a choisi Nelson Chamisa comme candidat. Il succède ainsi à Morgan Tsvangirai et va conduire le MDC au scrutin.

Or, Nelson Chamisa hérite d’un parti divisé. Il était l’un des trois vice-présidents du mouvement qui durant des mois se sont livré bataille pour succéder à Morgan Tsvangirai. Ce 1er mars, le porte-parole du parti a d’ailleurs appelé à l’unité.

Convaincre malgré sa jeunesse

Le MDC s’est divisé à plusieurs reprises par le passé, ce qui l'a chaque fois affaibli un peu plus face au parti au pouvoir, la Zanu-PF. A tout juste 40 ans, Nelson Chamisa va devoir malgré son jeune âge non seulement rassembler son mouvement mais également convaincre d’autres petits partis d’opposition de rejoindre le MDC au sein d’une coalition.

La tâche s’avère difficile. Certaines de ces petites formations sont dirigées par des ténors de la politique zimbabwéenne qui vont avoir du mal à accepter un homme jeune qui de surcroît n’a pas participé à la guerre d’indépendance.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.