Republier
Burkina Faso

Burkina Faso: le Premier ministre sur les lieux des attaques à Ouagadougou

Deux hommes fuyant les assaillants durant l'attaque l'état-major général des armées à Ouagadougou le 2 mars 2018.
© REUTERS/Anne Mimault

Le bilan des attaques terroristes qui ont frappé l'ambassade de France et l'état-major général des armées à Ouagadougou vendredi 2 mars est de 16 tués dont 8 membres des forces de l’ordre et 8 assaillants abattus. On dénombre également 12 blessés graves. Le Premier ministre burkinabè Paul Kaba Thieba s'est rendu dans la matinée de ce samedi sur les lieux pour mesurer l'ampleur des dégâts.

Le Premier ministre Paul Kaba Thieba est allé se rendre compte par lui-même de l’étendue des dégâts, au lendemain des attaques à Ouagadougou. Il était accompagné de bon nombre de ses ministres, dont ceux de l’Intérieur, des Affaires étrangères et bien évidemment de la Défense.

Il s'est d'abord rendu à l'état-major général des armées, où l'attaque a été la plus meurtrière. Durant cette visite, les journalistes ont été priés – poliment, mais fermement – de rester à l’extérieur de l’enceinte, avec interdiction formelle de filmer l’intérieur du quartier général militaire.

Au sortir de cette visite d’une heure environ, le chef du gouvernement s’est ensuite adressé à la presse, en rendant d’abord hommage au sacrifice des militaires qui ont donné leur vie pour la patrie et, bien entendu, en condamnant cette attaque terroriste qui « ne fera pas plier le peuple burkinabè », a-t-il dit en substance.

Le Premier ministre s’est ensuite rendu au chevet des blessés, à l’hôpital Yalgado Ouédraogo, puis à l’ambassade de France où, avec l’ambassadeur Xavier Lapeyre de Cabanes, il a notamment fait le tour de l’enceinte diplomatique complètement criblée de balles mais qui a finalement résisté, vendredi matin, aux assaillants.

« S’adapter et innover à tout moment »

Nous avons demandé à Paul Kaba Thieba si les autorités avaient eu des soupçons d’attaque imminente terroriste car les abords de l’état-major ont été considérablement renforcés cette dernière semaine, avec d’imposants sacs de sable et de barbelés.

Le Premier ministre a répondu que le principe de précaution était permanent dans le pays, face à la menace terroriste, et qu’il fallait s’adapter et innover à tout moment.

« Comme vous le savez, c’est malheureusement la troisième attaque terroriste qui frappe Ouagadougou en un peu plus de deux ans. Vous savez également que nous sommes dans un contexte régional et sous-régional qui est également caractérisé par la présence de groupes terroristes qui écument plusieurs pays voisins et le Burkina Faso, également. Dans ce contexte, il nous devait, en tout cas, de prendre nos responsabilités, en renforçant les dispositifs de sécurité qui entourent nos institutions de manière générale y compris l’institution militaire. C’est ce que nous avons fait mais, comme vous le savez, nous avons affaire à un ennemi qui adapte, tout le temps, ses modes opératoires au contexte. Nous aussi, il nous revient de pouvoir anticiper, innover et prendre les mesures préventives qu’il faut mettre en œuvre pour pouvoir prévenir ce type d’attaque », a déclaré le Premier ministre burkinabè.

« Ce qui nous est arrivé hier, en tout cas, c’est une leçon pour nous. Les forces de défense et de sécurité, le gouvernement burkinabè, tout le peuple burkinabè sont rassemblés comme un seul homme pour faire face à ce type d’adversité et, comme je l’ai dit, bouter en dehors du territoire national ce type d’individus qui n’ont pas leur place chez nous », a ajouté Paul Kaba Thieba.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.