Niger: démonstration de force des sympathisants du pouvoir

Mahamadou Issoufou, lors d'une conférence de presse à Niamey à l'occasion de la visite du président Macron, le 23 décembre 2018.
© ludovic MARIN / AFP

Des milliers de sympathisants pro-régime de Niamey sont descendus dans les rues de la capitale nigérienne pour soutenir la nouvelle loi de finances 2018. A travers cette manifestation d'ampleur, les militants entendent apporter leur soutien au chef de l'Etat. Une démonstration de force sans commune mesure avec celle de la société civile et de l'opposition, réunies la semaine passée à Niamey.

La grande place de l'Assemblée nationale n'a pas pu contenir tous les sympathisants de la mouvance présidentielle venus soutenir Mahamadou Issoufou. « C'est une grande mobilisation quand même. Nous avons fait une première démonstration, et on fait la deuxième sans commune mesure. Vraiment, il n'y a pas de commentaire à faire par rapport au soutien du président de la République », se réjouit un soutien.

Encore huit kilomètres de marche avant d'atteindre la place du meeting. Ce monsieur se dit déterminé. « Nous soutenons à 100 % le président de la République qui oeuvre pour la bonne marche de notre pays », clame ce manifestant.

S'adressant à une foule acquise à sa cause, Mohamed Bazou, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, salue la mobilisation de la jeunesse nigérienne. « Quel plaisir cela me fait de vous voir si nombreux, si enthousiastes, si jeunes, harangue-t-il, je voudrais saluer la jeunesse : vous vous êtes déplacés. »

Et pour clore les débats si la loi de finances 2018, le ministre Mohamed Bazoum rassure les militants : « La loi de finances n'a pas dinimué les bourses et les salaires, elle n'a pas fait augmenter les prix de première nécessité. » La loi entre dans son troisième mois d'exécution.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.