Cameroun: le port belge d'Anvers à la rescousse du port de Douala

Le port autonome de Douala, en 2013.
© CC 3.0/Mboupda Talla Roger

Au Cameroun, le port de Douala qui connaît de graves problèmes de congestion vient de signer un accord avec le port autonome d'Anvers en Belgique, le deuxième port européen afin de mettre en œuvre des solutions pour rendre ce port plus efficace.

L'accord entre les ports porte sur une durée de cinq ans. Les partenaires belges vont auditer les difficultés du port de Douala et proposer des axes de formation et des améliorations dans le flux de manutention.

« Comme vous savez, le port reste congestionné. Donc il regarde un peu un port plus expérimenté pour voir comment on peut résoudre, comment on peut faire en sorte qu’avec le territoire donné, on peut quand même traiter plus de marchandises qu’on le fait aujourd’hui. Le port d’Anvers est aussi un port très expérimenté dans l’Afrique de l’Ouest, cela veut dire qu’on est présent dans pas mal de ports, comme la Guinée. Cela veut dire aussi qu’on connaît un peu la situation spécifique des ports de l’Afrique de l’Ouest. C’est une économie qui va encore croître, ça on est sûr. Pour nous, c’est une manière de s’assurer le flux des marchandises vers l’Europe via le port d’Anvers, marchandises provenant de l’Afrique de l’Ouest », explique Annik Dirkx, la porte-parole du port d'Anvers.

La semaine dernière, le 2 mars, le port d'Anvers signait un accord similaire avec celui de Dakar. Le port d'Anvers déjà présent au Bénin et en Guinée tisse ainsi des partenariats importants alors que le flux de marchandises africaines vers l'Europe ne cesse de croître.