RDC: Joseph Kabila doit revoir prochainement les grands patrons du secteur minier

Le président congolais, Joseph Kabila, lors du conférence de presse, le 26 janvier 2018, à Kinshasa.
© REUTERS/Kenny Katombe

A l'issue de la réunion du mercredi 7 mars, une nouvelle rencontre entre le président Kabila et les principaux dirigeants du secteur minier est prévue après la prochaine promulgation du nouveau code minier.

Deux pauses et un retrait en cours des discussions, celui d'Albert Yuma, le président du conseil d'administration de la Gécamines... Les sept patrons des grandes firmes du secteur minier du pays sont ressortis de la présidence de la République un peu soulagés.

Mais ils devront attendre pour la suite, car le nouveau code minier adopté au Parlement fin janvier, devra être promulgué. C'est du moins ce que dit le communiqué de presse, lu en anglais par un représentant des miniers, et en français par le ministre des Mines. Explication du ministre des Mines de la RDC, Martin Kabwe Lulu. « C'est une loi mais qui sera aidée dans l'application par le règlement minier. Nous allons prendre les dispositions du code et nous les mettrons dans le règlement minier pour qu'elles soient appliquées. Parce que nous croyons que la solution, après la promulgation, sera trouvée dans le sein du règlement minier. »

Le nouveau code a suscité des inquiétudes parmi les miniers. Selon eux, leur point de vue n'avait pas été bien défendu par le président de la FEC, également président du conseil d'administration de la Gécamines ; il y a ensuite la clause de stabilité qui est passée de 10 à 5 ans, et certains taux qui sont revus à la hausse.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.