Six nouveaux accords économiques signés entre le Maroc et le Mali

Soumeylou Boubèye Maïga, Premier ministre malien, le 29 décembre 2017 lors d'une cérémonie de décoration à Koulouba.
© HABIBOU KOUYATE / AFP

Fin de visite pour le Premier ministre malien et sa délégation, qui se trouvaient au Maroc les 8 et 9 mars derniers. Cette nouvelle visite de Soumeïlou Boubèye Maïga, qui s’était déjà rendu à Alger en janvier 2018, peu après sa nomination, s'inscrivait dans le cadre de la relance des relations entre les deux pays. Des relations qui ont connu un nouvel élan depuis 2013, année où le roi Mohamed VI avait fait le déplacement à Bamako pour l'investiture du président IBK. Bilan de cette visite au cours de laquelle six accords dont un accord de coopération militaire ont été signés.

Six accords ont été signés dans le domaine économique, notamment dans celui des transports et de l'élevage. Dans ce dernier secteur, l'expérience d'insémination artificielle de bovins avec des échantillons marocains va être renouvelée. Grâce à ce partenariat, 10 000 veaux sont nés au Mali, et la production laitière a été multipliée par quatre selon les autorités.

Autre point clé de la coopération entre Rabat et Bamako : la sécurité, avec un nouvel accord militaire prometteur selon le Premier ministre malien. « C'est tout à fait nouveau, mais c’est un accord classique, qui va donner maintenant un cadre juridique et un cadre institutionnel à nos relations. Cet accord-là va renforcer l’éventail de possibilités de coopération entre nos deux pays. On ne s’interdit rien », a-t-il déclaré. Les détails sur le contenu de cet accord n’ont pas encore été dévoilés.

Comme tous les pays de la région, le Maroc a sa partition à jouer en matière de sécurité au Sahel, insiste le Premier ministre malien. Soumeilou Boubèye Maïga souhaite que le Maroc continue d'œuvrer pour la paix au Mali, en faisant jouer ses relations avec certains des acteurs de la crise.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.