Republier
Djibouti

Rentrée des classes parlementaires à Djibouti

L'Assemblée nationale de Djibouti.
© Wikicommons/CC BY-SA 3.0/Skilla1st

Après les élections du 23 février, les 65 nouveaux députés ont commencé leurs travaux. L'Assemblée nationale n'est pas monocolore, mais presque, avec 57 députés de l'UMP au pouvoir et huit pour l'opposition.

Pour leur premier jour, les parlementaires avaient un visage plus féminin. Suite à une nouvelle loi, 25% des députés sont désormais des femmes. Les nouveaux élus ont également reconduit le président de l'Assemblée à son poste. Mohamed Ali Houmed a été réélu à l'unanimité, voix de l'opposition incluses donc.

Pour Abdourahman Mohamed Guelleh, c'est bien la preuve que c'est une opposition de façade qui siège à l'Assemblée. L'opposant, chef du parti Radde (Rassemblement pour l'action, la démocratie et le développement écologique), avait boycotté les législatives. Il décrit l'institution comme une simple chambre d'enregistrement.

Des propos balayés par un autre opposant, Mohamed Daoud Chehem. Le député PDD fustige « ceux qui ne font que critiquer sans rien proposer ». L'élu reconnaît toutefois avoir négocié avec le président de l'Assemblée dans l'espoir que sa coalition obtienne la direction d'une des commissions parlementaires.

Pour le Premier ministre, Djibouti a besoin d'une opposition constructive, qui ne bloque pas systématiquement sous prétexte qu'elle est de l'opposition.

Abdoulkader Kamil Mohamed prépare une série de projets à faire voter. D'abord concernant de nouvelles infrastructures notamment portuaires. « L'industrialisation est le seul moyen pour faire reculer notre chômage des jeunes », dit-il. La construction de logements avec un objectif de 10 000 en seulement trois ans, qui entraînera la destruction de bidonvilles.

Le chef du gouvernement reconnaît que l'un des points faibles du pays, c'est la mauvaise répartition des richesses. D'où des projets concernant aussi les programmes sociaux et l'éducation.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.