RDC: l'AFDC présente sa plateforme sans évoquer d'appartenance à la majorité

(Photo d'illustration) Le président congolais, Joseph Kabila, lors du conférence de presse, le 26 janvier 2018, à Kinshasa.
© REUTERS/Kenny Katombe

L'Alliance des forces démocratiques du Congo (AFDC), deuxième force politique au sein de la majorité après le PPRD – parti du président Kabila – a présenté sa plateforme. Pas une référence à l'appartenance à la majorité présidentielle dans le procès-verbal de l'acte constitutif de la plateforme « AFDC et Alliés ». Une vingtaine d'associations politiques et des personnalités ont ainsi décidé de se regrouper autour du parti du ministre du Plan, Modeste Bahati Lukwebo, en prévision de la présidentielle de décembre prochain.

Cette nouvelle coalition autour du ministre du Plan pourrait bien signifier une prise de distance entre l'AFDC et la majorité présidentielle concernant la prochaine présidentielle. Autorité morale de l'AFDC, Modeste Bahati parle d'un « mariage » entre des partis et des personnalités « qui veulent la reconstruction du pays, une croissance économique et assurer la prospérité ainsi que le bien-être de chaque citoyenne et de chaque citoyen ».

Une façon pour l'AFDC d'envoyer un message à son partenaire, le PPRD. Le parti de Joseph Kabila est en pleine restructuration et prépare la désignation d'un dauphin à l'actuel chef de l'Etat. Or dans la majorité présidentielle, les candidats prétendant à la succession de Joseph Kabila ne manquent pas.

Deuxième force politique au sein de la majorité après le PPRD, l'AFDC a, elle aussi, la prétention de briguer la magistrature suprême. Contrairement au G7 qui a quitté le navire présidentiel pour rejoindre l'opposition, l'AFDC est restée dans le giron, sauvant du naufrage la Majorité. Ses dirigeants estiment donc qu'il ne serait que justice que l'AFDC puisse à son tour présenter un candidat à la succession de l'actuel chef d'Etat.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.