Republier
Tanzanie

Tanzanie: l'Eglise luthérienne accuse les autorités de semer la peur

Nairobi, la capitale du Kenya.
© AFP PHOTO / SIMON MAINA

Les Eglises chrétiennes, protestantes et catholiques, sortent du silence pour critiquer le régime en Tanzanie. Ce dimanche 25 mars, l'Eglise évangélique luthérienne, l'une des principales communautés chrétiennes du pays, accuse les autorités de semer la peur dans la population. Le mois dernier, l'Eglise catholique avait appelé au respect des principes démocratiques. Depuis des mois, les atteintes aux libertés se multiplient dans le pays et la répression s'accentue envers notamment l'opposition politique.

Dans leur message aux fidèles, les 25 évêques de l'Eglise luthérienne s'inquiètent de voir la situation se dégrader... de voir la peur s'installer chez les Tanzaniens, après la multiplication des enlèvements, des disparitions, des actes de tortures ou des meurtres contre des opposants politiques.

Les forces de l'ordre, elles aussi, sont la cible des critiques des prélats, qui les accusent de menacer la population et d'abuser de leurs fonctions.

En février, l'Eglise catholique tanzanienne avait elle aussi dénoncé les violations des libertés par le régime de John Magufuli. Elle reproche au chef de l'Etat, surnommé « Tingatinga » (bulldozer, en swahili), de mettre en péril la paix et l'unité nationale.

Depuis la prise de fonction de John Magufuli en 2015, les meetings de l'opposition sont devenus interdits, des journaux sont fermés et ceux qui osent critiquer sont molestés ou menacés de mort.

En septembre dernier, le député Tundu Lissu, numéro deux de l'opposition au Parlement s'est d'ailleurs fait tirer dessus. Il est toujours hospitalisé.

Dans leurs messages les Eglises protestante et catholique appellent donc à ne pas laisser ce climat perdurer dans le pays.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.