Republier
Mali

Election présidentielle au Mali: la diaspora se divise

Dans un bureau de vote de Bamako, le 20 novembre 2016.
© REUTERS/Adama Diarra

Le 19 mars dernier, Habib Sylla, le président du Haut Conseil des Maliens de l'extérieur (HCME) qui fédère les associations des Maliens à l'étranger, a apporté son soutien au président Ibrahim Boubacar Keïta en vue de la présidentielle prévue le 29 juillet prochain au Mali. Un positionnement qui a indigné plusieurs associations de la diaspora qui rappellent que le HCME est apolitique. Elles demandent que le mandat du président du HCME soit suspendu le temps de période électorale.

Le Haut Conseil des Maliens de l’extérieur est une association à caractère apolitique. Et donc, le président des Maliens de l’extérieur, monsieur Habib Sylla, a fait des déclarations antistatutaires. Il s’est permis de faire des déclarations en sollicitant un second mandat pour le président Ibrahim Boubacar Keïta.

Bakary Traore, représentant de plusieurs associations de Maliens de France
26-03-2018 - Par Jeanne Richard

Dimanche soir, RFI n'a pas réussi à joindre Habib Sylla, le président du Haut Conseil des Maliens de l'extérieur pour une réaction sur cette demande de suspension de son mandat.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.