Republier
Tchad

Tchad: les réformes institutionnelles annoncées au forum inquiètent

Le président tchadien, Idriss Déby, s'est félicité de «—l’esprit démocratique du débat—» à l'issue du forum (photo d'illustration).
© REUTERS

Une IVe République est sur les rails au Tchad. Le forum sur la réforme des institutions s'est terminé mardi soir, le 27 mars, à Ndjamena. Un rendez-vous boycotté par l'opposition et une grande partie de la société civile. Plusieurs changements sont actés, comme la suppression du poste de Premier ministre et celle de certaines institutions. Le président Déby se félicite de « l’esprit démocratique du débat », mais l’opposition ne cache pas son inquiétude.

Le poste de Premier ministre est supprimé, tout comme certaines institutions importantes telles la Médiature, le Conseil économique et social. La création d'un poste de vice-président a été rejetée. La durée du mandat présidentiel passe de 5 à 6 ans, renouvelable une fois.

A l'issue de ce forum, le président tchadien s'est dit satisfait. « Le socle de la nouvelle République a été posé. Il me plait de souligner l’esprit démocratique du débat. Aucun point de vue n’a été imposé aux participants », a avancé Idriss Déby Itno.

Besoin de clarifications

Présent au forum, l'opposant Saleh Maki, qui dirige le Parti pour l'unité et la reconstruction (PUR), s'attendait au moins à la désignation d'un coordonnateur gouvernemental. De nombreuses interrogations restent en suspens.

Avant de passer à un référendum sur une nouvelle Constitution, un comité de juristes, de constitutionnalistes doit plancher. Quel régime politique Idriss Deby Itno veut-il instaurer ? Qui sera responsable devant l'Assemblée nationale ?

« Il est le président de la République. Il n’a pas de Premier ministre, donc il en assume l’entière responsabilité de tout ce qui adviendrait, de tous les actes posés par les membres du gouvernement et autres, souligne Saleh Maki. A ce que j’ai vu dans la salle qu’il y a eu des réactions assez houleuses, même du côté des députés de la Majorité ».

« Monarque » et « demi-dieu »

L'opposant Saleh Kebzabo, qui lui a boycotté le forum, dit qu'après avoir « triché en 2016 », Idriss Déby fait aujourd'hui un « coup d'Etat » et se prend pour un « demi-dieu » : « Je crois que c’est un nouveau coup d’Etat qui a été perpétré au Tchad. Il est arrivé à un stade où la concentration des pouvoirs entre ses mains n’est pas suffisante. Il évolue vers ce que les Africains appellent le « demi-dieu », c’est un régime présidentiel qui va vers la monarchie puisqu’il n’y a plus aucun responsable devant le Parlement ».

Ali Golhor n'était pas non plus dans la salle. Le porte-parole de la Coordination pour la défense de la Constitution affirme qu’Idriss Déby fait le vide autour de lui. Il dénonce un comportement de « monarque ». « Depuis un certain temps, il se conduit en véritable monarque. Il n’y a plus de contrepouvoir. Il a monopolisé tous le pouvoir. La dictature s’installe nécessairement. Pendant ce temps, le pays se meurt ».

Pour certains observateurs : pas de Premier ministre, ce n’est pas de concurrent potentiel en 2021. Le Tchad semble se diriger vers un régime présidentiel intégral. Mais qu’est-ce que cela signifie, concrètement ? Des membres du Mouvement patriotique du salut (MPS), le parti au pouvoir, l'opposition et la société civile se disent très inquiets et attendent la mise sur pied du comité de rédaction de juristes et d’experts qui doivent passer au crible les décisions du forum. Avec cette interrogation : les résolutions adoptées par le forum sont-elles applicables ? Des modifications sont encore possibles.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.