Gabon: le nouveau code des hydrocarbures prend forme

Station-service à Libreville au Gabon.
© AFP / W. Y. Maniengui

Au Gabon, la refonte du code des hydrocarbures n’est plus qu’une question de mois. Jugé trop coercitif par les compagnies pétrolières, l’actuel code adopté il y a trois ans seulement sera révisé pour rendre les investissements pétroliers plus attractifs et plus compétitifs. Un atelier de trois jours, organisé avec des experts de l’Opep, a permis aux sociétés pétrolières de donner leur avis sur le nouveau code qui permettra de booster la production pétrolière et attirer des nouveaux investisseurs.

Denis Clerc-Renaud est le directeur général de Perenco. Sa société est depuis plus de deux ans numéro un de la production pétrolière au Gabon. Il a été en première ligne durant les trois jours de réflexion. A la fin des travaux, il se déclare satisfait : « Je suis très satisfait d’avoir pu participer à trois jours de dialogue. Nous souhaitons un code qui satisfasse toutes les parties dans le sens où l’industrie le souhaiterait ».

Ghislain Moundounga, patron gabonais d’une PME spécialisée dans le forage, attend que le nouveau code aménage les entreprises locales : « Dans l’ancien code, on ne trouvait pas notre satisfaction à l’intérieur. On mérite de pouvoir mettre un chapitre plus important qui va demander aux compagnies, aux opérateurs de pouvoir accompagner les compagnies locales ».

Les compagnies pétrolières demandent à l’Etat d’être moins gourmand, moins interventionniste et surtout de proposer des contrats plus flexibles. Pascal Houangni Ambouroué, ministre du Pétrole, ne trouve aucun inconvénient : « Il ne s’agit pas ici de céder une partie des recettes. Le code futur qui sera présenté sera capable de s’adapter aux situations conjoncturelles, c’est de faire en sorte que ce code soit beaucoup plus flexible ».

Une nouvelle mouture sera rédigée, soumise aux opérateurs pour avis avant d’aller au Parlement en juin 2018.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.