La relance économique au coeur de la visite du Libérien Weah en Côte d'Ivoire

George Weah (à gauche), nouveau président libérien, a été reçu par son homologue ivoirien Alassane Ouattara, le 4 avril à Abidjan.
© Frédéric Garat/RFI

Le nouveau président libérien effectuait sa première visite officielle dans ce pays voisin. L'occasion pour Alassane Ouattara, son hôte, et l'ex-footballeur international de parler de projets communs.

« Grand frère, merci beaucoup pour les conseils que tu m'as donnés. Je vais tout faire maintenant pour notre population et pour faire marcher notre pays. » L'hommage et les remerciements de Georges Weah à son aîné Alassane Ouattara sont appuyés. Les ex-chefs d'Etat ont devisé sur les sujets de sécurité aux frontières, des réfugiés ivoiriens qui sont encore au Liberia, et aussi et surtout de l'art et la manière de relancer un pays durablement affecté économiquement par plus de quinze ans de crise en se nourrissant de l'expérience ivoirienne.

« Je suis ici pour renforcer nos relations. Nous voulons vous remercier pour votre soutien pendant les périodes de guerre, de crise que notre pays a connues, pour le refuge que fut la Côte d'Ivoire. Comme j'ai eu l'occasion de vous le dire, j'ai grandi ici au Plateau... Nous savons que la force de la Côte d'Ivoire vient entre autre de l'agriculture et nous voulons coopérer avec votre gouvernement. Nous souhaitons augmenter les collaborations. L'agriculture, le cacao emploient beaucoup de jeunes en Côte d'Ivoire. On peut recréer ça pour nos jeunes. »

Le président Weah estime qu'une bonne politique de coopération bilatérale  passerait par des autoroutes transfontalières, des échanges en matière de politique agricole et l'interconnectivité de l'énergie qui pourrait sortir le Liberia de l'ornière. Ce matin, il ira d'ailleurs visiter les installations de la Compagnie ivoirienne de production d'électricité pour voir ce qu'il est possible de faire en matière de centrale électrique à cycle combiné.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.