Republier
Mauritanie

Mauritanie: l'opposition veut participer aux prochaines législatives

Nouakchott. L'opposition mauritanienne entend participer aux prochaines législatives.
© Alexandra Pugachevsky/CC/Wikimedia

L'opposition mauritanienne entend participer aux prochaines élections législatives prévues cet été 2018. Elle avait boycotté le précédent scrutin législatif de 2013.

Le G8 et le Forum national pour la démocratie et l'unité (FNDU), les deux structures qui regroupent l'opposition se disent décidées à tout mettre en oeuvre pour arriver à une alternance mais exigent d'être associées à la constitution de la CENI. D'où l'appel lancé ce vendredi lors d'une conférence de presse par Mohamed ould Maouloud président du FNDU.

Nous allons participer aux prochaines élections.

Mohamed ould Maouloud, président du FNDU
07-04-2018 - Par Marie-Pierre Olphand

L'opposition demande par ailleurs que soient pousuivis en justice tous ceux qui appellent à modifier la Constitution dans le but de permettre au président Ould Abdelaziz de briguer un troisième mandat en 2019. Jusque-là le président a toujours assuré qu'il respecterait la Constitution mais plusieurs de ses partisans ont lancé des initiatives qui vont dans le sens contraire, notamment via des affiches. Ce qui, pour l'opposition, constitue potentiellement un trouble à l'ordre public.

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.