L’Ouganda prête à accueillir des migrants expulsés d’Israël à certaines conditions

Vue générale de Kampala, en Ouganda.
© ©Thomas Trutschel/Getty Images

Les migrants érythréens et soudanais présents sur le territoire israélien ne sont toujours pas fixés sur leur sort. S'ils ont été libérés dimanche dernier sur ordre de la Cour suprême israélienne, ces migrants sans-papiers attendent toujours d'être régularisés ou transférés dans un pays tiers. Mais selon Amnesty International l'accord entre l'Etat hébreu et l'Ouganda concernant l'accueil de 500 migrants a échoué. Cependant du côté des autorités ougandaises, on temporise. Ce projet reste d'actualité, mais à certaines conditions.

Israël a demandé à l'Ouganda d'étudier la possibilité d'accueillir des migrants érythréens et soudanais se trouvant sur son sol. Nous sommes en train d'étudier les modalités de cet accueil et nous ferons en sorte que ces migrants soient accueillis dignement.
Musa Ecweru, ministre ougandais de la Prévention des catastrophes et des réfugiés
18-04-2018 - Par RFI

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.