Zimbabwe: 15 000 infirmières annoncent la fin de leur grève et des négociations

(Photo d'illustration) Manifestation de médecins et d'infirmières à Harare pour de meilleures conditions de travail, le 3 décembre 2008.
© DESMOND KWANDE / AFP

Au Zimbabwe, quelque 15 000 infirmières en grève ont décidé de reprendre le travail ce lundi 23 avril, le temps d'entamer des négociations avec le gouvernement. Le vice-président zimbabwéen Constantino Chiwenga avait annoncé le licenciement de ces infirmières, dont la grève était « motivée politiquement » selon lui.

Les infirmières zimbabwéennes en colère ont finalement décidé de suspendre leur mouvement social « pour préparer la réouverture des négociations et assurer la protection des travailleurs ». Elles étaient 15 000 à s'être mises en grève il y a une semaine, pour demander l'augmentation de leurs salaires et de meilleures conditions de travail.

Face à ces protestations, le vice-président zimbabwéen Constantino Chiwenga a immédiatement sévi, en annonçant le licenciement des grévistes par voie de communiqué. Pour les remplacer, il a annoncé dans la foulée le recrutement d'infirmières au chômage ou à la retraite.

Signe d'autorité à l'approche des élections

Certains ont vu dans cette décision le signe de l'autoritarisme du gouvernement d'Emmerson Mnangagwa, alors que les mouvements sociaux se multiplient à l'approche des élections. Le signal est fort, quand on sait que le vice-président du pays n'est autre que le général qui a dirigé le coup de force contre Robert Mugabe en novembre.

Constantino Chiwenga était apparu en personne à la télévision, le soir où l'armée a pris le contrôle de Harare. D'abord déterminées à poursuivre leur mouvement malgré ces menaces, les infirmières grévistes ont finalement fait marche arrière.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.