Republier
RDC

RDC: Félix Tshisekedi tient son premier meeting en tant que président de l'UDPS

Felix Tshisekedi, à Limete près de Kinshasa, en RDC, le 12 octobre 2017 (image d'illustration).
© REUTERS/Robert Carrubba

En République démocratique du Congo, cela n'était pas arrivé depuis 2016. A Kinshasa, l'Union pour la démocratie et le progrès social, l'UDPS, tient aujourd'hui une réunion publique, autorisée par le gouverneur de la capitale. Il s’agira de la première sortie de Félix Tshisekedi comme président de la formation historique d'opposition. Le fils du défunt fondateur a été investi fin mars, et désigné en même temps candidat pour la prochaine présidentielle.

Difficile pour le moment de dire combien de personnes sont là pour ce meeting car certains sont massés autour du podium, d’autres sont dans les ruelles alentour. En tout cas, c’est une très grande place et elle n’est pas pleine pour le moment.

Félix Tshisekedi qui joue tout de même gros aujourd’hui parce que c’est en effet le premier meeting de l’UDPS autorisé depuis longtemps, trois jours après une trêve conclue avec le gouvernement en même temps qu’un accord sur le rapatriement de la dépouille de son père, Etienne Tshisekedi. Ce sera donc un test pour sa capacité à rassembler. Premier meeting surtout depuis qu’il a officiellement remplacé Etienne Tshisekedi à la tête du parti. Ce père qui savait soulever les foules et dont l’image et le nom sont encore très présents ici dans les discours et aussi sur les tee-shirts.

« Un meeting de l’espoir et de la vérité », c’est d’ailleurs comme ça qu’a été baptisé ce rassemblement. Et de ce fait ici, les militants expriment beaucoup d’attentes. Ils veulent aujourd’hui voir Félix endosser une bonne fois pour toute le costume de leader, celui qui saura les mener jusqu’à la présidentielle, et si possible la transition, lui qui a parfois été critiqué ces derniers mois pour son manque de courage physique. Ils veulent entendre une feuille de route et croire en ces élections qu’ils attendent maintenant depuis plus de deux ans.

Il s’agit en tout cas bien d'un meeting qui est autorisé aujourd’hui et pas une manifestation. Hier, le chef de la police de Kinshasa a été très clair sur ce point.  Pour le moment, il n’y a pas de déploiement de police visible sur la place Sainte-Thérèse à Kinshasa.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.