Congo-Brazzaville: toujours aucune date pour un procès du général Mokoko

Le général Jean-Marie Michel Mokoko, le 19 décembre 2013 à Bangui.
© AFP PHOTO / IVAN LIEMAN

Au Congo-Brazzaville, aucune date n'a encore été fixée pour un éventuel procès du général Mokoko. L'ancien candidat à la présidentielle est inculpé depuis juin 2016, accusé d'atteinte à la sûreté de l'Etat et de détention d'armes de guerre. Un arrêt a été pris pour le traduire devant la Cour criminelle de Brazzaville. Mais ses avocats attendent toujours une décision de la Cour suprême qu'ils ont saisi pour  contester cet arrêt qu'ils jugent illégal. Car leur client, rappellent-il, bénéficie d'une immunité qui implique qu'aucune juridiction nationale ne peut le juger. Face au statu quo et aux 22 mois de détention préventive effectués par leur client, les avocats se disent résolus à continuer la bataille et à exercer tous les recours possibles... Maitre Yvon-Eric Ibouanga répond aux questions de RFI.

Dans le droit positif congolais, la liberté est un principe.
Maître Yvon-Eric Ibouanga
26-04-2018 - Par Marie-Pierre Olphand

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.