Republier
RCA Seleka

RCA: une médiation russe à Kaga-Bandoro

La ville de Kaga-Bandoro en Centrafrique.
© RFI/Laura Martel

Alors que les combattants du FPRC - issu de l'ex-Seleka - regroupés à Kaga-Bandoro font toujours planer la menace d'une offensive sur Bangui, un épisode a failli mettre le feu aux poudres samedi 28 avril dernier : l'atterrissage d'un petit avion russe qui s'est avéré être une mission commandée des autorités centrafricaines.

La concentration d'éléments armés du Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC) et de leurs alliés, lourdement armés et menaçant de fondre sur Bangui, fait de Kaga-Bandoro l'objet de toutes les attentions. Aussi, samedi, lorsqu'un petit avion s'est posé sur la piste, cette ville du centre-nord de la République centrafricaine a bien failli s'enflammer.

L'appareil transportait quatre personnes, dont trois hommes blancs armés. Rapidement, les rumeurs de l'arrivée de mercenaires ont fait le tour de la ville et des jeunes se sont attroupés autour de l'appareil pour l'empêcher de repartir.

« En réalité, il s’agissait d’un aéronef russe, avec les occupants de cet avion, qui étaient allés au contact pour des discussions avec les groupes armés qui sont là-bas, explique Ange Maxime Kazagui, porte-parole du gouvernement. Et nous avons donc demandé à la population de garder leur calme, leur sang-froid, et surtout de laisser cet aéronef revenir vers Bangui. Ce qui fut fait. »

Le lendemain, des discussions ont été organisées entre les représentants de la jeunesse, les autorités locales et la Minusca pour désamorcer la situation. « La ville est calme mais on observe », commente une source à Kaga-Bandoro, où la tension plane toujours et où des véhicules transportant des combattants arrivent régulièrement au compte-gouttes.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.