Republier
Bénin

Le procureur de la République du Bénin dément les accusations d'Atao

Mohamed Atao Hinnouho.
© RFI/Delphine Bousquet

Le procureur de la République a démenti mardi soir 1er mai les accusations du député Mohamed Atao portées contre la police. Cité dans l’affaire des faux médicaments, le parlementaire a déclaré, notamment sur RFI, avoir été sévèrement molesté, vendredi dernier, par six policiers au moment où il se rendait de lui-même chez le juge des libertés. Selon le procureur et sur la foi d'un rapport médical qu'il a commandité, les examens ne révèlent aucune trace de brutalité à l'encontre de Mohamed Atao.

Il n'y a pas de blessure, ni d'oedème, ni de contusion des parties molles. La consultation du psychiatre retrouve un trouble anxio-dépressif et propose son hospitalisation en psychiatrie. Il vient d'être ainsi transféré en psychiatrie pour continuer les soins. Le scanner qui lui a été fait ne révèle aucune lésion physique des tissus. Il s'ensuit que les déclarations de M. Mohamed Atao Hinnouho sont loin de la réalité.
Gilbert Togbonon, procureur de la République du Bénin
02-05-2018 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.