Tchad: la main tendue d'Idriss Déby suscite la méfiance des rebelles en exil

Le président tchadien Idriss Déby.
© REUTERS

Des rebelles tchadiens en exil ont réagi après le discours du président de la République Idriss Deby Itno lors de la promulgation de la IV République au Tchad, le 4 mai dernier. Idriss déby a en effet annoncé « une amnistie générale ». Il a invité « tous les Tchadiens qui pour une raison ou une autre ont quitté le pays à rentrer dignement » au Tchad. Une amnistie à laquelle ne croient pas les rebelles en exil. Le porte-parole de l'Union des forces de la résistance, l'UFR, Youssouf Hamid, lui-même vivant en Allemagne, explique qu'il attend plus qu'un simple discours de la part d'Idriss Déby.

Tout le monde connaît le jeu de Déby et de son régime. Personne n’est dupe.
Youssouf Hamid
06-05-2018

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.