Mali: les ambitions présidentielles de l’ancien ministre Mamadou Igor Diarra

Mamadou Igor Diarra, à droite, le 10 avril 2015, avec le ministre français des Finances de l'époque, Michel Sapin, à Paris.
© HABIBOU KOUYATE / AFP

Une nouvelle candidature à la présidentielle malienne de juillet prochain après la quinzaine de candidatures déjà officialisées : celle de Mamadou Igor Diarra. Le nouveau prétendant, banquier, a été plusieurs fois ministre, notamment des Finances et de l’Economie dans un précédent gouvernement du président IBK.

Banquier de profession, Mamadou Igor Diarra explique pourquoi il est candidat à la présidentielle de juillet prochain : « Les régimes qui se sont succédé nous ont amenés à un essoufflement. Aujourd’hui, les attentes d’une population de 20 millions d’habitants ne sont pas véritablement prises en charge. C’est pour cette raison que je porte une candidature indépendante, détachée des partis politiques. Mais je suis en relation très étroite avec beaucoup de jeunes qui sont dans plusieurs partis politiques, mais des jeunes qui n’ont pas été politisés. Je dirais que mon parti, c’est en fait le parti de la masse silencieuse ».

L’homme, qui fut plutôt apprécié comme ministre de l’Economie et des Finances du Mali, ministre des Mines également, détaille son offre politique aux futurs électeurs. « Ce que je propose dans mon offre politique, c’est éviter le gaspillage, c’est un pouvoir qui va se dessaisir de ses habits de cérémonie pour porter ses habits de travail ».

Se définissant comme le véritable homme de rupture, Mamadou Igor Diarra, 52 ans, exclut déjà, dans le cadre d’un second tour où il ne serait pas présent, de voter ou d’appeler à voter pour le président candidat Ibrahim Boubacar Keïta, si c’est ce dernier qui est au deuxième tour de la présidentielle.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.