Republier
RDC

RDC: colère de la population de Beni après un nouveau massacre

Des militaires de l’armée congolaise patrouillent en uniforme kaki dans Rwangoma, après un précédent massacre à Beni, ville de l’est de la RDC, dans la nuit du samedi au dimanche 14 août 2016.
© Sonia Rolley / RFI

En RDC, la population de Beni, dans l'est du pays, est en colère après un nouveau massacre à Mbangkoro. Neuf civils ont été tués dans cette localité qui se trouve sur l’axe Beni-Mbau. Des violences que l'administrateur du territoire attribue aux rebelles ougandais ADF.

Selon la société civile, il était près de 18 heures, heures locales, quand des hommes en uniforme se sont mis à tirer sur les habitants, ils ont incendié un véhicule faisant au moins neuf morts et des blessés. Des religieuses qui se trouvaient dans la voiture seraient toujours portées disparues.

Le bilan peut donc encore évoluer pour Gilbert Kambale, président de la société civile de Beni : « Il y a neuf personnes tuées jusque-là, mais on continue à chercher aux alentours de cette localité, car il peut y avoir d’autres corps dans les parages. Un véhicule a été incendié et on ne sait pas où sont passés les occupants. Donc les recherches continuent ».

Et pour Gilbert Kambale, la colère des habitants est d'autant plus grande qu'il y a eu au moins un autre assassinat dans un autre quartier de Beni : « Ce matin, la population est exaspérée, les visages sont tristes et crispés. La population voulait barricader la route parce qu’en ville, il y a aussi eu un assassinat. Et il y a eu des échauffourées entre la police et la population. C’est le deuil, la consternation. Je viens moi-même de là et la population est exaspérée de voir comment les massacres continuent. Il n’y a pas de protection conséquente. La population est également exaspérée contre la Monusco (La Mission de l’ONU en RDC), parce que la priorité de la Monusco, c’est de protéger les civils. Mais on continue de les massacrer au vu et au su de la communauté internationale et nationale ».

Depuis janvier, l'armée congolaise a lancé une nouvelle opération militaire contre les Forces démocratiques alliées (ADF), mais les tueries se poursuivent.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.