Mauritanie: le gouvernement suspend le salaire des médecins grévistes

Vue aérienne de la ville de Nouakchott, la capitale de la Mauritanie. (Image d'illustration)
© GEORGES GOBET / AFP

En Mauritanie, la grève des médecins spécialistes risque de se durcir. Depuis près d'un mois, les praticiens du secteur public ont suspendu leur travail. Ils réclament notamment la gratuité des soins pour les patients ou des augmentations salariales. En réponse, le gouvernement a annoncé qu'il suspendrait la paie des salaires des médecins grévistes. Une circulaire du ministère de la Santé a été émise la semaine dernière et lundi, les chefs de service des hôpitaux ont dû transmettre la liste des grévistes. Une mesure qui ne fait pas fléchir la détermination des syndicats.

On est en grève, mais on assure les urgences et le service minimum. Avec cette décision, on ne sait pas si on est obligés, si on est tenus d'assurer le service minimum et les urgences.
Docteur Mohammed ould Dahya, le président du syndicat des médecins spécialistes de Mauritanie
23-05-2018 - Par Gaëlle Laleix

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.