RCA: le président Touadéra en Russie sous le signe du rapprochement économique

Le président centrafricain Faustin Archange Touadéra au forum économique international de Saint-Pétersbourg, le 24 mai 2018.
© REUTERS/Sergei Karpukhin

Depuis mercredi,  Faustin Archange Touadéra est en Russie. Le président centrafricain a été reçu par Vladimir Poutine et participe au Forum économique de St Petersbourg. Depuis 8 mois, la Centrafrique et la Russie se sont engagées dans une coopération d'abord militaire puis politique et désormais économique.

En recevant le président centrafricain mercredi 23 mai, Vladimir Poutine a annoncé la couleur. « Nous serons heureux d'envisager divers projets pour renforcer nos relations, en premier lieu dans les domaines économique et humanitaire, y compris dans la formation de personnels », a déclaré le président russe, Faustin Archange Touadéra vantant pour sa part « l'immense potentiel » de son pays.

Ce vendredi au forum de Saint-Pétersbourg, le président centrafricain doit participer à une rencontre intitulée « Russie-Afrique ». Parmi les participants, un ministre mozambicain, un commissaire de l'Union africaine, mais surtout de potentiels investisseurs russes : Nordgold, compagnie minière spécialisée dans l'or déjà présente au Burkina Faso et en Guinée, GPB ressources qui opère dans les secteurs des hydrocarbures et des mines, mais aussi des banques d'investissements comme l'Afreximbank.

Médiation russe

Car bien que le sujet soit tabou à Bangui, les Russes n'ont jamais caché leurs intérêts pour le sous-sol centrafricain. Il en a été question dès la rencontre Lavrov-Touadéra à Sotchi en octobre. Des émissaires russes sont même allés rencontrer les chefs de plusieurs groupes armés du Nord et de l'Est pour essayer d'en discuter. Apparemment sans succès.

Pour appuyer leurs prétentions, les Russes jouent la carte humanitaire, notamment à travers la distribution de vivres au PK5 fin avril ou l'envoi du Soudan d'un convoi transportant des hôpitaux en kits à destination du nord de la RCA. Ils se posent aussi en médiateurs, comme là encore au PK5 ou à Kaga-Bandoro quelques jours plus tard.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.