La Russie entame une coopération militaire avec la RDC

Des avions militaires russes survolent Moscou lors d'une parade le 4 mai 2017.
© Natalia KOLESNIKOVA / AFP

La Russie s'implante en RDC, comme elle l'a fait en Centrafrique, en entamant avec Kinshasa une coopération militaire. Pour ce faire, Kinshasa a exhumé cette semaine une convention de presque vingt ans et jamais mise en application, jusqu'à maintenant. Mais l'objectif, à terme, c'est une coopération économique et commerciale dans les secteurs des mines, des énergies et de l'agriculture.

Pendant deux jours, les députés de la commission Défense de l'Assemblée nationale ont planché sur une convention de coopération militaire datant de 1999. Un texte qui prévoit la livraison par la Russie d'armements, de matériels de guerre « et autres équipements spécifiques », des « missions de conseils », ou encore la formation de spécialistes militaires dans les écoles russes. Le texte doit être prochainement examiné en séance plénière.

Alors pourquoi ressortir cette convention vieille de 19 ans ? A l'époque, le président Laurent Désiré Kabila était en guerre contre les rebelles du RCD. « Mais en arrivant au pouvoir deux ans plus tard, son fils Joseph Kabila avait voulu une rupture avec son père et s'est alors ouvert à l'ouest, la France et la Belgique par exemple, analyse un politique congolais. Aujourd'hui nous sommes dans un nouveau paradigme, un bras de fer avec l'Occident, et comme la Russie s'intéresse à l'Afrique, on le voit en RCA, on "update" un vieux dossier. »

Comme en RCA, la Russie entrerait par le biais militaire. Mais comme en RCA, Moscou lorgne le sous-sol, comme en témoigne le compte-rendu de la rencontre entre les deux ministres des Affaires étrangères Lavrov et She Okitundu à Moscou en mars 2017. « lls ont souligné les bonnes perspectives de partenariat dans le secteur de l'exploitation minière, de l'énergie et de l'agriculture », disait alors le communiqué russe.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.