Republier
Éthiopie

Ethiopie: nouvelles libérations de détenus politiques annoncées par le pouvoir

Une vue d'Addis Abeba, en Ethiopie (photo d'illustration).
© ©GettyImages

En Ethiopie, le pouvoir fait un nouveau geste envers l'opposition. Après la nomination du nouveau Premier ministre, Abiy Ahmed, les libérations de détenus se poursuivent. Le procureur général a annoncé, samedi soir, que plus de 600 détenus seraient libérés, par abandon des charges judiciaires ou par grâce présidentielle. Ils étaient emprisonnés pour corruption ou terrorisme présumés. Parmi eux, un homme qui a la double nationalité, éthiopienne et britannique, accusé de préparer des attaques. Andargachev Tsige a été arrêté en 2014, au Yémen. Il était le secrétaire du groupe amhara Ginbot 7 présenté comme terroriste par les autorités.

Andargachev Tsige était le numéro deux d’un mouvement qui acceptait la lutte armée pour faire tomber le régime actuel.

René Lefort, chercheur indépendant, spécialiste de l'Ethiopie
28-05-2018 - Par RFI

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.