Republier
Mali France

Mamoudou Gassama: un héros au Mali aussi

Le jeune Mamoudou Gassama à la sortie de l'Elysée où il a été reçu par le président Macron le 28 mai 2018.
© Thibault Camus/Pool via Reuters

La présidence du Mali a salué «un digne et courageux fils du Mali». L'acte de bravoure de Mamoudou Gassama, qui a sauvé un enfant à Paris samedi 26 mai en escaladant la façade de son immeuble, est également commenté dans son pays d'origine, le Mali.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a téléphoné à l'intéressé pour le féliciter. Sur le compte twitter de la présidence, IBK salue en Mamoudou Gassama « un digne et courageux fils du Mali ».

Joint par RFI, Mody Gassama, un des grands frères de Mamoudou qui lui vit toujours au village natal, a raconté sa joie. « Tout le monde est content. Les voisins, les voisines… Tout le monde vient chez nous… dans la ville, on rencontre des gens qui nous parlent de ça et qui nous font des bénédictions… »

tout le monde parle de lui, partout dans le monde entier… Sa maman est décédée, mais son père est vivant (et) il ne sait même pas quoi dire parce que ce que (son) enfant a fait, vraiment, c’est incroyable quoi… Le maire de la commune nous a téléphoné en nous parlant de ça, que notre frère - Mamoudou Gassama -, vient de faire un travail héroïque en France. C’est une chose inoubliable, quoi… une chose inoubliable !

Ecoutez le témoignage du frère de Mamoudou, joint à Yaguiné par Léa Guedj
30-05-2018 - Par RFI

Les Maliens de la rue aussi

Les Maliens de la rue saluent aussi l'acte de Mamoudou Gassama. « Un héros » oui, mais surtout un homme qui n'a écouté que son instinct pour sauver un enfant.

Mamadou mérite la nationalité qu'on lui a offert

Ecoutez ces témoignages de Maliens recueillis par notre correspondant à Bamako
29-05-2018 - Par Serge Daniel

L'une des femmes interrogées met en garde contre toute tentation de récupération politique. Une réserve partagée par Ousmane Diarra, président de l'Association malienne des expulsés (AME). « Il ne faut pas attendre de sauver un Français pour être naturalisé français », estime M. Diarra, interrogé par l'AFP. Tout en se déclarant «très fier» de son compatriote, il appelle à « revoir et changer la politique européenne sur la migration, et la politique française en particulier ».

« Ces migrants-là sont des contribuables, ils contribuent au développement de la France, ils paient leurs impôts, toutes les taxes… Alors, s’ils demandent le séjour ou naturalisation, normalement cela doit se faire », insiste Ousmane Diarra au micro de RFI. Oumane Diarra qui rappelle aussi «l'acte de bravoure» d'un autre Malien, Lassana Bathily, le héros de l'attaque de l'Hyper cacher en 2015.

► à (re)lire: les deux revues de presse du jour sont largement consacrées au sauvetage entrepris par le Mamoudou Gassama: Afrique et France

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.