Antonio Guterres à Sévaré pour parler lutte contre le terrorisme et élections

Antonio Guterres à son arrivé à Sévaré, dans le centre du Mali, le 30 mai 2018.
© SEBASTIEN RIEUSSEC / AFP

Antonio Guterres s’est déplacé ce mercredi 30 mai à Sévaré, dans le centre du Mali, au deuxième jour de sa visite dans le pays. Hier, il s’est dit « fier d'être le collègue des casques bleus » à qui il a rendu hommage, à l'occasion de la journée internationale des casques bleus.

Avec notre envoyé spécial à Sévaré,

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres est arrivé à Sévaré, à 600 kilomètres au nord de Bamako, ce mercredi. Il y a rencontré les responsables du quartier général de la force G5 Sahel, cette force que les cinq pays du Sahel forment pour lutter contre le terrorisme.

Allé directement au quartier général de cette force, il y a discuté, échangé avec les responsables. « Notre solidarité avec le G5 Sahel est sans réserve et je tiens à exprimer toute ma solidarité et mes voeux pour un grand succès de cette opération. »

Surtout, il a promis l'appui de son institution au cinq pays du Sahel qui mobilisent leurs troupes. Antonio Guterres a parlé d’un projet de collaboration entre les forces G5 et les casques bleus : « Nous avons proposé des formes de financements assurés, garantis, qui puissent permettre à la force une planification sans difficulté de son action future. »

Avec cette question : comment mieux articuler la lutte contre le terrorisme sur le terrain, mais également de l’autre côté, comment aider les populations ? En effet, pour Guterres, pour lutter contre le terrorisme, il faut, certes, le volet sécuritaire, mais aussi le volet développement.

Accords d'Alger et « élections transparentes »

Toujours à Sévaré, au QG de la Minusma, l’ancien homme politique portugais a rencontré les forces vives de la région : des jeunes, des associations de femmes, des leaders communautaires, mais également les leaders religieux. Il y a délivré trois messages.

« Nous vivons un moment-clé dans la vie du Mali, a déclaré le chef de l'ONU. Nous avons trois chantiers très importants : la concrétisation totale des accords de paix d'Alger, les élections transparentes - c’est très important pour le renforcement de la démocratie - et le projet du gouvernement de sécurisation la région centrale. » Un projet essentiel pour l'unité du Mali, ajoute le diplomate onusien.

Le secrétaire général des Nations unies s'est également rendu à la mosquée de Mopti, à 15 kilomètres de Sévaré, pour se présenter aux autorités religieuses. Des salutations accompagnées de condoléances, après la mort d'un imam.

M. Guterres est accompagné dans cette visite par ses secrétaires généraux adjoints aux opérations de maintien de la paix et au soutien logistique, respectivement Jean-Pierre Lacroix et Atul Khare, ainsi que par la directrice de l'Unicef, Henrietta Fore.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.