Bénin: le nouveau code électoral inquiète l'opposition

Une rue du centre de Cotonou, la capitale béninoise (image d'illustration).
© RFI/Aurore Lartigue

Au Bénin, la Coalition pour la défense de la démocratie a tenu hier, jeudi 31 mai, un point presse pour faire part de ses inquiétudes. Cette coalition, née en avril 2018, regroupe les opposants au président Patrice Talon, dont notamment ses deux prédécesseurs Nicéphore Soglo et Yayi Boni. Les préoccupations de l'opposition vont du climat des affaires à la mauvaise gouvernance en passant par les atteintes à la liberté de la presse. Et parmi les points épineux, il y a la question du nouveau code électoral. Proposé par le gouvernement, il sera étudié à l'Assemblée en fin de semaine prochaine. Comlan Léon Ahossi, député et membre de la Coalition, estime que l'objectif de ce nouveau code est d'affaiblir l'opposition politique.

Le point le plus critique, c'est l'article qui dit que pour être candidat à une élection, il faut rester au pays de façon continue pendant un an.
Comlan Léon Ahossi, député et membre de la Coalition
01-06-2018 - Par Gaëlle Laleix

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.