Des militants manifestent devant l'assemblée générale du groupe Bolloré

Logo du groupe Bolloré.
© BERTRAND GUAY / AFP

C'était hier, vendredi 1er juin, l'assemblée générale du groupe Bolloré et une vingtaine de représentants d'associations françaises et africaines ont choisi de manifester devant la Tour Bolloré. Cette assemblée annuelle des actionnaires tombe un mois après la mise en examen de Vincent Bolloré dans une enquête sur les conditions d'attribution de ses concessions portuaires en Afrique de l'ouest. En contrepartie de ces concessions, Havas, une filiale du groupe, est soupçonnée d'avoir sous-facturé ses services à deux candidats victorieux d'élections présidentielles, Alpha Condé en Guinée, et Faure Gnassingbé au Togo. Régis Essono représente l'association Survie qui milite pour une refonte des relations entre la France et le continent africain. Il répond aux questions de Léa Guedj.

Il y a de nombreuses situations où nous estimons que le groupe Bolloré ne se conduit pas de manière responsable.
Régis Essono, représentant de l'association Survie
02-06-2018 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.