Au PDCI, réaction prudente à l’idée d’un 3è mandat du président Ouattara

Alassane Ouattara n'exclut pas de se représenter en 2020, une hypothèse qui fait réagir.
© John MACDOUGALL / AFP

L'éventualité que le président Ouattara se présente peut-être pour un troisième mandat n'a pas fait broncher ou presque chez son principal allié du PDCI, présidé par Henri Konan Bedié, qui n'est plus frappé par la limite d'âge pour un éventuel nouveau mandat présidentiel en 2020.

Ses prises de paroles politiques sont suffisamment rares pour noter celle-ci : Daniel Kablan Duncan, actuel vice-président de Côte d’Ivoire et possible candidat dans le cadre d'un ticket RHDP à la présidentielle de 2020 a réagi. Face au brouhaha suscité par l'interview d'Alassane Ouattara dans Jeune Afrique, l'élu de Grand Bassam a demandé à des militants inquiets de son parti d’être patients, de ne pas courir plus vite que leurs pieds. « Il n'a pas dit qu'il allait être candidat » a souligné Kablan Duncan à propos du président ivoirien.

Plus catégorique, Maurice Guikahue, le secrétaire exécutif du PDCI, a assuré, lui aussi devant des militants, que Ouattara ne pouvait pas être candidat pour un troisième mandat au regard de la nouvelle Constitution.

Au-delà des déclarations de circonstances au gré des meetings du week-end, lorsqu’on approche le siège PDCI à Saint-Jean Cocody, on ne trouve guère d'interlocuteur pour expliquer la position du parti dans l'hypothèse d'une candidature Ouattara.

Ceux qui décrochent leur téléphone laissent entendre, en substance, que la position du grand frère Bédié – et donc du parti – n'a pas varié depuis sa dernière conférence de presse le 19 avril dernier: à savoir, le PDCI aura un candidat à la présidentielle pour 2020, soit dans le cadre du RHDP, soit en dehors si le sort en décidait.

Tout cela pourrait être confirmé lors du prochain bureau politique du parti d'Houphouët-Boigny, le 17 juin prochain.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.