Republier
Cameroun

Cameroun anglophone: le parti au pouvoir n’exclut pas un dialogue sur le fédéralisme

Bamenda au Cameroun anglohone.
© CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Au Cameroun, les autorités vont-elles ouvrir un débat sur le fédéralisme ? Le sujet a en tout cas, été mis en avant par la Commission pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme, présidée par Peter Musonge. Parmi les 18 propositions au gouvernement, les Camerounais anglophones ont notamment préconisé justement l'ouverture d'un débat sur l'instauration du fédéralisme. Le RDPC, le parti au pouvoir, n'exclut pas ce dialogue tout en indiquant que la forme de l'Etat est non négociable.

C’était une opinion de quelques Camerounais et pas nécessairement les anglophones.
Jacques Fame Ndongo, ministre de l'Enseignement supérieur et secrétaire à la communication du RDPC
08-06-2018 - Par Julie Vandal

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.