Victime de malveillance, Orange suspend le déploiement de la fibre à Abidjan

Des techniciens d'Orange ont découvert pour la septième fois en trois jours un amas de câbles de fibre optique arrachés (photo d'illustration).
© Getty Images/Rafe Swan

Une série d'étranges incidents se sont produits chez Orange Côte d'Ivoire, le premier opérateur du pays avec ses 13,5 millions d'abonnés. Après un incendie probablement criminel qui avait perturbé pendant plusieurs semaines ses services internet et téléphonie à Abidjan, l'entreprise assure avoir été la cible de plusieurs « vols et sabotages » de ses infrastructures ces derniers jours. Elle a annoncé la suspension du déploiement de la fibre optique dans la capitale.

Sur un trottoir dans le quartier résidentiel de Bietry à Abidjan, des techniciens d'Orange Côte d'Ivoire entourent une dalle dessoudée laissant apparaître un amas de câbles de fibre optique arrachés. C'est la septième fois en trois jours que ce type d'infrastructure de l'entreprise est vandalisé et qu'un boîtier de raccordement est dérobé.

Olivier Yjjou, le directeur des services d'Orange Côte d'Ivoire se dit troublé : « Je n'ai aucune explication, c'est soit du sabotage ou du vol mais vous voyez ce sont des coffrets professionnels, ça ne se vend nulle part, ce ne sont pas des boîtes à cadeaux, des boîtes à bijoux, c'est vraiment du matériel professionnel. Pour nous c'est une situation intolérable, nous sommes incapables d'assurer la qualité de services à nos clients et quand vous voyez ces destructions, parce que quand vous voyez les câbles comment ils ont été saccagés, donc non seulement il y a des vols, mais il y a du saccage des chambres, c'est vraiment du vandalisme. »

En conséquence, des centaines de clients ont été coupés du service fibre optique. L'entreprise a porté plainte. Déjà le 30 avril, un incendie avait ravagé un centre technique stratégique de l'opérateur, provoquant le ralentissement, voire l'interruption de ses services à Abidjan pendant une vingtaine de jours. Un incendie qui serait d'origine criminelle selon les premiers éléments de l'enquête de la justice ivoirienne.

A la suite de ces nouveaux incidents, Orange Côte d'Ivoire a annoncé la suspension du déploiement de la fibre optique à Abidjan et ce jusqu'à ce que la lumière soit faite sur les raisons de ces saccages.

► (Ré) écouter ou (re) lire : Les ambitions d’Orange en Afrique (Afrique économie)

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.