Republier
Burkina Faso

Burkina: Ouagadougou veut donner un nouveau souffle à l'avenue Kwame Nkrumah

L'avenue Kwame Nkrumah, dans le centre de Ouagadougou, n'est plus que l'ombre d'elle-même.
© Wikimedia commons / Zenman

Depuis les attaques terroristes du café Cappuccino, du Splendid hôtel et du restaurant Aziz Istanbul, l'avenue Kwame Nkrumah, « la plus belle avenue de Ouagadougou » n'est plus que l'ombre d'elle-même. Les commerces tournent au ralenti, l'avenue a perdu de sa vitalité et de son ambiance. Certains restaurants commencent à fermer et plusieurs commerçants menacent même de transférer leurs activités ailleurs. Afin de redonner un visage à l'avenue, la mairie a décidé de reboiser toute l'avenue. Mais pour les populations riveraines et les commerçants, il faut aller au-delà de l'embellissement de la rue.

Les gens ne viennent plus en ville, sur Kwame Nkrumah. Vraiment, tout est mort. Tu peux venir le matin, ce que tu vends, tu n’as pas quelqu’un qui va le regarder. Et tu repars chez toi comme ça à la maison.
La mairie espère redonner une nouvelle vitalité à l'avenue Kwame Nkrumah
11-06-2018 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.