CPI: Jean-Pierre Bemba dans l’attente d’une réponse de la Belgique

Jean-Pierre Bemba à l'ouverture de son procès devant la CPI à La Haye, le 22 novembre 2010.
© REUTERS/Michael Kooren/Files

Fin du suspense ce jeudi dans le feuilleton de la libération de Jean-Pierre Bemba. Depuis l’annonce de sa libération, mardi, l’opposant congolais était bloqué dans un hôtel à La Haye sous la garde de la Cour pénale internationale en attendant la réponse de la Belgique. C’est à Bruxelles que l’ancien vice-président congolais a choisi de résider d’ici l’audience qui devrait le fixer sur son sort dans la deuxième affaire qui l’oppose à la CPI, celle de subornation de témoins.

Après 48h de silence, le ministère belge des Affaires étrangères devrait communiquer ce jeudi selon l’un de ses porte-parole. Un communiqué dont on ne connait pas encore les contours, mais selon les informations recueillies par RFI, Bruxelles accepte finalement d’accueillir le futur ex-prisonnier de la CPI.

On ne connait pas encore les conditions posées pour cette libération, mais Jean-Pierre Bemba avait demandé à pouvoir loger dans une de ses propriétés en banlieue de Bruxelles, précisément dans la commune de Rhode-Saint-Genèse, une petite commune de 20 000 habitants située dans la région flamande. Une banlieue plutôt très bourgeoise où vivent des artistes, des hommes politiques et même l’un des frères du roi. C’est à Rhodes-Saint-Genèse que vivent sa femme et ses enfants qui avaient choisi de se rapprocher de La Haye durant les dix ans de détention de Jean-Pierre Bemba.

On ne sait pas non plus quand le transfert aura lieu proprement dit. La CPI ne devrait communiquer que quand Jean-Pierre Bemba sera remis en liberté sur le sol belge, mais depuis ce matin, les proches de l’opposant congolais, comme les membres de son parti sont persuadés que ce transfert aura lieu d’ici ce soir. C’est ce qu’ils disent depuis deux jours. Enfin, il ne faut pas penser que Jean-Pierre Bemba prendra un bain de foule à son arrivée en Belgique. Il ne devrait pas s’exprimer jusqu’à son audience le 4 juillet prochain. Et selon ses proches, il souhaite pouvoir passer du temps en famille.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.