Republier
RCA RDC

RCA: Jean-Pierre Bemba acquitté, quid de l'indemnisation des victimes?

L'acquittement de Jean-Pierre Bemba par la CPI a provoqué un tollé en Centrafrique.
© REUTERS/Michael Kooren/File Photo

Cinq jours après le procès en appel de Jean-Pierre Bemba, qui a vu l'ex-vice-président congolais acquitté par la CPI, après dix ans passés en prison, une conférence de presse a eu lieu à Bangui mercredi 13 juin. Le représentant de la Cour a notamment appelé ses partenaires à débloquer un million d'euros pour l'aide aux victimes.

Depuis vendredi dernier, la Cour pénale internationale a mauvaise presse en Centrafrique. L'acquittement de Jean-Pierre Bemba a provoqué un tollé et ce sont les 5 229 victimes de cette crise qui ne peuvent désormais plus demander réparation auprès de la Cour.

Mike Cole, le représentant de la CPI à Bangui, a annoncé son désir de voir tout de même les victimes indemnisées. « Le conseil de direction du Fonds pour le profit des victimes a pris une décision pour accélérer le programme de relèvement de son mandat d'assistance. Le programme d'assistance sera assuré sous forme de réhabilitation physique, psychologique, ainsi que de soutien matériel. »

Un million d'euros, c'est la somme qui a été demandée pour établir un capital de départ auprès de l'assemblée des Etats parties du Fonds au profit des victimes.

Un peu d'espoir

Pour Arsène, une des victimes des exactions du MLC, cette demande suscite un peu d'espoir. « Nous attendons comme réparation, la réhabilitation pour nous les victimes et également les indemnisations. »

Rentrée de La Haye en colère, mardi après-midi, l'avocate des victimes, Marie-Edith Douzima, juge que ce fonds est une moindre compensation. « Malgré l'acquittement de Jean-Pierre Bemba, leur souffrance n'est pas oubliée dans la mesure où la chambre d'appel n'a pas nié le fait qu'il y a des victimes. »

A la FIDH, qui a soutenu les victimes depuis des années, on estime que si l'acquittement est critiquable, cette annonce est une bonne chose, permettant de combler le vide du verdict, et de reconnaître le statut de victimes.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.