Le chanteur américano-sénégalais Akon veut créer sa monnaie virtuelle

Le chanteur américain d'origine sénégalaise Akon.
© AFP/Pius Utomi Ekpei

Après l'électrification du continent, le chanteur Akon s'attaque à la monnaie et à la construction d'une ville. Une monnaie virtuelle qui pourrait être disponible d'ici deux semaines et qui serait la base des échanges au sein de « l’Akon Crypto City » la ville futuriste qu'il souhaite créer au Sénégal.

La vision du chanteur est simple : Akon estime que les monnaies virtuelles, - la sienne va s'appeler Akoin, en référence au Bitcoin -, vont permettre de stimuler les économies du continent, mais aussi de les stabiliser.

« Je pense que les monnaies virtuelles pourraient sauver L'Afrique, car elles ramènent le pouvoir aux gens et ramènent la sécurité », a expliqué le musicien, entrepreneur et homme politique lors d'une conférence à Cannes dans le sud de la France. Dans la foulée, le milliardaire a annoncé sa volonté de bâtir « l’Akon Crypto City », une ville totalement futuriste au sud de Dakar. Précisément à Diamniadio, littéralement la « ville nouvelle », voulue par Macky Sall, qui est en cours de construction.

Comme d’autres investisseurs, Akon va développer une parcelle de 20 hectares. Pour le moment, c'est un terrain de sable parsemé de majestueux baobabs millénaires, qui sont d'ailleurs protégés depuis la semaine passée. Pour évoquer cette ville futuriste où les échanges se feraient grâce à sa monnaie virtuelle, Akon a fait référence au film Black Panther et déclaré vouloir bâtir son « propre Wakanda » [pays africain fictif appartenant à l'univers Marvel, NDLR].

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.