RDC: incendies mystérieux dans des appartements d'activistes

Siège du gouvernement à Kinshasa, quartier de la Gombe, en février 2016 (photo d'illustration)
© JUNIOR KANNAH/AFP

On ne connaît toujours pas encore l'origine de l'incendie qui s'était déclaré le 15 juin 2018 à l'appartement de Joseph Kinzo, membre du Collectif d'actions de la société civile congolaise (CASC), au quartier Socimat, dans la commune de la Gombe, à Kinshasa. Si aucune perte en vies humaines n'a été enregistrée, des dégâts matériels étaient importants. Joseph Kinzo n'était pas présent au moment du drame : il se trouvait encore à Goma où il a participé aux obsèques de l'activiste Luc Nkulula, mort dans un autre incendie. Le Collectif d'actions de la société civile congolaise a organisé une conférence de presse ce mercredi 20 juin 2018 pour demander une enquête impliquant la mission onusienne en RDC pour élucider ces deux incendies. Martin Milolo est un des porte-paroles du CASC. Il répond aux questions de RFI.

Nous demandons une enquête indépendante.

Martin Milolo, porte-parole du CASC
21-06-2018 - Par Patient Ligodi

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.