Côte d’Ivoire: la fusion entre le PDCI et le RDR semble difficile

Le président ivoirien Alassane Ouattara (G) aux côtés de son allié, l'ancien chef de l'Etat, Henri Konan Bédié, le 27 octobre 2015.
© AFP/SIA KAMBOU

En Côte d'Ivoire, entre le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), de Henri Konan Bédié, et le parti Rassemblement des républicains, du président Alassane Ouattara, la fusion ne va pas de soi. Le PDCI n'en démord pas : pour la présidentielle de 2020, il faudra designer un candidat issu de ses rangs avant de fusionner pour donner le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Du côté du RDR, on semble pourtant serein.

Le RDR constate que le PDCI a endossé l’accord politique portant création du parti unifié. Et nous pensons que les prochaines étapes doivent s’accélérer, c’est-à-dire la mise en place de la direction transitoire du parti unifié qui, après une période transitoire de douze à dix-huit mois, doit aboutir donc à la création effective du parti unifié.

Mamadou Touré, porte-parole du RDR
22-06-2018 - Par Frédéric Garat

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.