RDC: un arrêté ministériel inquiète les professionnels des médias

Vue de Kinshasa, capitale de la RDC.
© Wikimedia/Moyogo

Les organisations des médias dont l'Association des médias en ligne de la RDC, l'Union nationale de la presse du Congo, Journaliste en danger et d'autres experts juristes se sont réunis à Kinshasa pour analyser l'arrêté du ministère congolais de la Communication et des médias sur les médias en ligne. Un arrêté qui inquiète la profession.

Les conséquences de l’application de cet arrêté risquent d’étouffer ces médias en ligne et de restreindre davantage des espaces d’expression et de liberté que constituent ces médias aujourd’hui. Les médias en ligne constituent les principales sources d’information et des espaces d’expression parce qu’ils abordent toute sorte d’information pour le public et ils accordent aussi du temps et de l’espace pour les acteurs politiques qui ont besoin de s’exprimer aujourd’hui, surtout que nous, nous approchons des échéances politiques qui sont majeures.
Tshivis Tshivuadi, secrétaire général de Journaliste en danger RFI
22-06-2018 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.